Le champ des possibles : des expériences inspirantes

Merci au cinéma de Luzy de l’association scèniquanon pour la projection  d’hier soir, 2 novembre, du film le champ des possibles et pour le débat qui s’en est suivi animé par l’association le mouton zébré dans le cadre du festival alimenTerre. 

Ce festival continue dans la Nièvre durant le mois de novembre, vous aurez le programme ici.

Le film présente des parcours de personnes qui ont décidé de changer de vie… On y apprend des choses très intéressantes sur ce qui forment leurs valeurs, leur permet de réussir, ce qui a été l’élément déclencheur dans leur volonté de changement.

Je me suis bien retrouvé dans les éléments de motivation du changement que décrivent les participants.

A l’issue du film, la salle a été invitée à débattre des enjeux de la transformation d’un système productif vers un autre plus respectueux des fonctionnements naturels de l’environnement cultivé.

Quelques 50 personnes participantes à la soirée au Vox, plutôt convaincues par la nécessité d’expérimenter d’autres modes de productions, ont rappelé le besoin de s’organiser pour mettre les facteurs clés de réussite de son côté.
Cette organisation et l’envie de s’investir pour un projet gobal ne serait-ce pas là la base de la solidarité? C’est bien ce qui a été rappelé après la projection.

Dommage qu’un large public n’ait pas été présent à la séance

Les débats auraient été plus riches si la pluralité des points de vue avait pu s’exprimer en laissant d’autres visions se confronter au sujet du film.

Dommage de ne pas avoir vu la maire de Luzy et des élus. Ils auraient peut être pu comprendre un  peu mieux le contour de mon projet, ou de ce que veux dire projets agro-écologiques. Ils se seraient alors mis à s’arrêter de m’isoler et à faire comme si je n’existais pas ici, sur le territoire de Luzy… chose un peu compliquée tout de même. Je développerai ce sujet un peu plus tard, sur une autre publication.
C’est toujours intéressant d’aller voir ailleurs quand on est victime de cécité chez soi.

Les agriculteurs historiques, aussi, auraient pu venir participer à la séance et se rendre compte du point de vue de quelques personnes ayant réussi leur conversion à une agriculture plus soutenable, et ainsi prendre confiance dans les résultats d’une transformation des pratiques culturales et d’élevage.
quand des experts du cru parlent aux autres experts du cru, on s’croit… Bien sûr, faut dépasser les convictions forgées durant des années et le regard de ses collègues… c’est bien expliqué dans le film, mais quand les résultats sont là…

Oui, encore une soirée où l’expression de la polarisation des groupes sociaux  sur le territoire du Sud-Morvan a tout son sens. Ca devient assez symptomatique finalement des relations locales. Si ce n’était pas contre productif pour tous… on en rigolerait, mais là, faut bien avouer que c’est quand même un peu pathétique.

Séance de rattrapage :

Heureusement, la magie d’internet est là. Certes, c’est un écran plus petit.
Vous n’aurez pas la chance d’apprécier le documentaire en grand écran en vous immergeant dans la Nature merveilleuse.
Vous n’aurez pas le plaisir de participer aux débats dans la salle, c’est vrai… mais vous pouvez encore regarder le documentaire ci-dessus.

Vous pouvez le regarder en cachette, sans rien dire à personne, vous ne vous mouillerez pas comme ça à vous exposer avec des gens « peu fréquentables » qui ne pensent pas comme vous… Faites attention, ça pourrait vous plaire et qui sait, vous projeter dans le changement…

Je serai ravi de recueillir votre point de vue sur ce documentaire. L’échange reste le meilleur moyen de progresser.

Au plaisir de vous lire

Pour regarder le documentaire sur Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :