Téléphone luzycois et point d’étape à la mi-Août 2018

Le « téléphone luzycois »

Haaaaaa Luzy et ses rumeurs… toujours aussi actives. Il faut dire que l’actualité est intense. Il faut bien commenter et s’inquiéter de cet avenir toujours plus incertain ou s’offusquer de ce que font tous ces gens pas comme les autres.
Et puis, en allant chercher le pain ou le journal, ça occupe, ça remplit la tête, les conversation et la journée. Cependant quelle fiabilité retenir des langues qui n’hésitent pas à diffuser de l’information sans se soucier de sa qualité? Les sources sont-elles de confiance? les informations sont elles croisées? Bien-sûr que non… Aucune démarche journalistique pour le colportage de bla-bla… juste des mots que chacun prend pour vérité et transmet avec la déformation que tout le monde connaît de la réalité du téléphone « luzycois ».

La prise d’informations et leurs échanges nécessitent une base de faits pour qu’ils soient viables et constructifs. Leurs diffusions imposent un média crédible qui serait une référence informative. C’est l’ambition ce blog, de vous éclairer sur où nous en sommes et vers où nous allons. Il prend ici sa fonction informative fiable puisque ce sont des infos directement à la source, fiables et vérifiables, c’est ma vie.

Une rumeur de plus

Voilà 3 jours, en circulant dans Luzy, une amie que je n’avais pas vue depuis quelques semaines me demande comment je vais en appuyant son regard comme pour attendre une mauvaise nouvelle. Je lui dis que je vais bien, d’une façon tout à fait normalisée et que les choses suivent leur cours… ce qui est vrai!! Elle me regarde alors d’une façon qui me laisse croire qu’elle n’est pas convaincu par mes propos. Je lui demande ce qu’il se passe et pourquoi cette tête.

– » Je dois te demander quelque chose me dit elle
– Vas y… je t’écoute, lui dis-je
– Et bien voilà… il parait que tu abandonnes ton projet et que tu as mis en vente ton terrain. Il s’agit d’une info sûr, c’est l’agriculteur qui le tient de toi, qui l’a dit à un autre, qui l’a dit dans le quartier. on m’a même dit que quelqu’un avait déjà fait les démarches pour racheter ton terrain…
–  Ha oui? lui dis-je avec surprise et amusement… une info de la rumeur qui serait pour une fois sûr? Encore une fois, la rumeur est trop bien renseignée. Le propriétaire du terrain, c’est nous, Natalia et Moi. Si un acheteur le veut, qu’il vienne me le dire ».

Le regard de surprise de mon amie devient aussi grand qu’elle était persuadée de la qualité de l’info. Je m’amuse alors à lui donner les quelques renseignements qui lui manquaient et avec lesquels je l’ai convié à contrer ces rumeurs persistantes.

Rien n’est arrêté, ni à vendre

Afin de diffuser largement ce que je lui ai dit, voici les points saillants d’actualité, ça peut servir, si vous entendez une conversation sur nous,  présentant quelques écarts à la réalité :

  • Non, le projet n’est pas abandonné. Je n’ai pas fait faillite, ni déposé le bilan. Il aurait fallu déjà démarrer concrètement une production, un conditionnement, une logistique et une vente pour se rendre compte que cela ne marche pas. A ce jour, les moyens techniques de production, à commencer par le terrain agricole, ne sont pas en place.
    Pour le terrain que nous avons acheté et dont nous possédons le titre de propriété depuis mars 2018, il sera disponible le 11 novembre 2018, comme cela a toujours été convenu avec Monsieur Vadrot qui l’exploitera jusqu’à sa retraire.
    Au yeux des luzycois qui ne voient pas d’avancée concrète sur ce terrain, ça peut paraître long… à nous aussi, je vous rassure. Ils sont impatients nos amis luzycois de pouvoir déguster de délicieuses tisanes ou d’acheter tout prêt du centre ville des produits frais de la récolte du jour. La situation est ce qu’elle est ! Depuis le mois de mai 2017, bien qu’ayant frappé à toutes les portes, affronté autant de paroles d’espoir que de fausses promesses, je n’ai pas trouvé la surface nécessaire pour commencer une production commerciable ce printemps.
  • Non, le terrain n’est pas à vendre. Le potentiel de la surface constructible, ses terres irriguées et fertiles, sa proximité du centre ville, son cadre et l’intérêt qu’il présente pour notre projet, tout cela en fait un excellent outil de production pérenne comme nous l’entendons. Amis acheteurs potentiels, vous perdez votre temps.
    Nous sommes d’ailleurs toujours à la recherche de terrain à louer ou à acheter pour un somme raisonnable afin d’augmenter nos surfaces de production. C’est bien l’inverse de ce que colporte le bruit qui nous intéresse.

Au regard de la passion que suscite notre situation et nos projets, il me semble que quelques points de clarification réguliers sont nécessaires. j’invite les personnes soucieuses de précisions et de vérité à ajouter un commentaire à cet article, ou à tous ceux qui paraîtront sur ce blog. Je me ferai une joie d’apporter tout l’éclairage officiel à ma situation.

Ce blog prend également tout son sens car je suis conscient de n’avoir pas encore suffisamment communiqué. Il est donc aujourd’hui  important de diffuser toute l’actualité de la situation et d’en relater les faits.

Les articles seront publiés sur mon compte facebook et pourront être commentés sur ce réseau social.

 

1 commentaire sur « Téléphone luzycois et point d’étape à la mi-Août 2018 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :